20 déc. 2021

Programme golf pour la biodiversité !

Dans cette tribune, deux spécialistes du golf expliquent les enjeux environnementaux auxquels les gestionnaires de parcours font face et comment ils s’adaptent afin de rendre plus durable ce sport de plein-air. Certaines de leur problématiques d’entretien des parcours les rapprochent de l’agriculture et de l’entretien des paysages. 
Arthur Lecomte, Responsable Paysage et Environnement au Golf National, estime même, que comme espace vert, les terrains de golf peuvent jouer un rôle dans la préservation du vivant. Il évoque ce qu’il entreprend dans ce sens au Golf National à Guyancourt.

Le golf moderne n’est pas toujours synonyme d’harmonie avec l’environnement. Les causes sont souvent liées à l’utilisation excessive de l’eau et d’intrants qui dénaturent les sols ou les milieux. 9,5 milliards de litres d’eau seraient utilisés chaque jour dans le monde pour arroser les pelouses de golfs : presque autant que ce que boit l’ensemble de l’humanité, estime le think-tank américain World Ressource Institue. 

En France, d’après une étude de l’AGREF – association des Green-Keepers Français, un seul parcours de golf nécessite autant d’eau qu’une ville de 7 000 habitants par an, soit 15 millions de litres par jour. Le Wordwatch Institute estime ainsi que 18 kg de pesticides sont utilisés par hectare et par an, en moyenne : à comparer aux 2,5 kg par hectare et par an pour l’agriculture.

La suite... Goodplanet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire