6 janv. 2022

Le mental au Golf : Comment Développer son intuition de golfeur ?

L'intuition : le cerveau de la réussite

Le golfeur est un individu complexe : il cherche sans arrêt à analyser, comprendre, réfléchir, pour progresser. Il veut garder le contrôle sur tout ce qu'il fait, alors qu'il faudrait peut-être, au contraire, qu'il lâche prise pour laisser faire la partie la plus importante de son cerveau, celle qui sait tout, qui réussit tout : l'intuition.

Comment développer son intuition de golfeur ?
L'intuition nous vient de notre fonctionnement inconscient, et vous allez apprendre que celui-ci est en grande partie dans notre corps et peu dans notre tête.
Nous captons des millions d'informations par seconde en provenance de notre environnement externe (parcours, vent, partenaires, balle, clubs…) et de notre environnement interne (états, sensations, respiration…).

Chaque information est traitée dans notre corps avant de l'être par notre cerveau. Par exemple, si je dois faire un putt de 4 mètres, je vais capter :
- Des informations externes : la pente, la longueur, la luminosité, le vent, le grain de l'herbe…
- Des informations internes : mon état d'énergie, mes expériences passées dans cette situation…

Les informations internes vont conditionner les informations externes que je vais rechercher. Si je suis stressé par ce genre de putt, je vais passer plus de temps à rechercher des informations internes pour me rassurer, mais pas forcément pour être efficace.
Donc, pour développer mon intuition, je dois être plus à l'écoute de mon corps ! L'être humain est avant tout un être sensoriel, donc vous focaliser sur vos sensations va vous apporter de meilleures informations.

Cette capacité de développer son intuition s'appelle la neuroception.
C'est notre capacité à être conscient de nos états internes (grâce à notre système nerveux) et à pouvoir écouter ces informations sans les interpréter.
Pour développer cette neuroception, confrontez-vous à des milieux ou des situations qui peuvent provoquer une réaction, un stress, et concentrez-vous sur la sensation plutôt que l'interprétation de la situation.

Un exemple d'exercice pour développer son intuition
Prenez un grand bol d'eau froide et plongez les mains dedans. Votre première réaction peut être de les enlever, car c'est froid. C'est l'interprétation que vous faites de la situation, sans vous concentrer sur la sensation. La sensation a été envoyée dans votre cerveau qui l'a analysée comme froide, donc danger, il faut réagir ! Maintenant, concentrez-vous sur la sensation de froid et changez votre respiration pour qu'elle soit lente, profonde. Ressentez de la sécurité, du bien-être… Vous allez rester connecté à la sensation (corps) plutôt qu'à l'analyse de la sensation (cerveau).
Vous pourrez développer votre intuition si vous restez connecté à votre corps, et non à votre cerveau.

« La première impression est toujours la meilleure »
On dit souvent que « la première impression est toujours la meilleure ». En effet, nous aurons plus de réussite à jouer selon nos sensations (corps) plutôt que de selon l'interprétation de ces sensations (tête).

Voici donc les quatre étapes pour développer votre intuition sur la parcours :
1. Diminuez le niveau de stress. Quand vous arrivez à votre balle, cela est indispensable, donc prenez des respirations plus longues et sentez-vous en sécurité. Plus vous serez détendu, plus vous aurez la possibilité de capter des sensations de performance (ce que vous devez faire intuitivement pour réussir) que des sensations de sécurité (ce que vous devez surtout éviter).
2. Écoutez vos sensations plutôt que les histoires de votre mental. Dans votre routine, connectez-vous à vos sensations –ce qu'elles vous disent par rapport au vent, la distance, votre stance, votre swing… – plutôt qu'aux histoires que vous êtes en train de vous raconter. Ces histoires viennent de nos sensations de sécurité, elles vont vous alerter des dangers alors qu'à ce moment, vous avez besoin d'être informé de ce que vous devez faire, et non pas de ce que vous devez éviter.
3. Recherchez une sensation pendant votre swing. Ne cherchez pas à « mentaliser » votre swing : plus vous vous y efforcerez, moins vous serez connecté à votre corps. Votre corps n'a pas besoin de contrôle pour jouer, il a besoin de liberté. Laissez-le faire, même si parfois il échoue. Laissez-le jouer, vous l'avez entraîné pour ça.
4. Ne vous jugez pas. Après votre coup, même s'il est raté, ne vous jugez pas, car vous allez apporter de l'insécurité et renforcer vos sensations de sécurité plutôt que vos sensations de performance. Les études montrent que même notre intuition se trompe dans 20 % des cas.
Si je vous dis que j'ai une solution pour réussir 80 % de vos coups, je pense que vous achèterez dès maintenant cette solution miracle... Mais par chance, vous l'avez déjà : c'est votre intuition ! Il suffit juste de la laisser faire, de lui faire confiance et de ne pas reprendre le contrôle si elle se trompe.

C'est aussi pour cette raison que vous êtes plus performant à l'entraînement qu'en compétition : le stress y est moindre, ce qui vous permet d'être plus focalisé sur vos sensations et moins sur votre mental. Les sensations de sécurité disparaissent et laissent place à vos sensations de performance.

Vous vous approchez alors de votre vrai niveau de jeu, de votre swing naturel. Aussi, reconnectez-vous à votre corps, respirez et swinguez !

Texte de Ludovic Leroux
Préparateur mental de joueurs professionnels et amateurs (European Tour, Challenge Tour, Alps Tour…). Deux victoires sur l’European Tour. Deux victoires sur le Challenge Tour.
Expert en neurosciences.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire